Studio  L V A

 

Issus d’une même formation (Diplômés de l’École Nationale Supérieure de Paris la Villette en 2007 et de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris en 2004) Charlotte Vuarnesson et Guillaume Le Dévéhat sont architectes dplg et architectes d’intérieur.
Depuis leurs études, ils ont travaillé dans des agences d’architecture parisiennes. Parallèlement ils se sont associés régulièrement pour répondre à des commandes privées.
En 2014, ils créent le Studio LVA.

Le Studio LVA privilégie une approche contextuelle de l’architecture. L’observation de la lumière, des vues, des volumes, les contraintes, le programme sont autant de données à analyser afin de construire un projet qui mette en valeur les qualités intrinsèques d’un site ou d’un bâtiment existant.
Le Studio porte une attention particulière aux questions de la flexibilité et de la modularité en architecture. Les modes d’habiter, de travailler évoluent (colocation, co-working, FabLab etc), les bâtiments ont plusieurs vies et l’architecture accompagne l’évolution des usages.
Les projets d’aménagement d’appartements parisiens sont l’occasion pour le Studio LVA d’expérimenter et de mener une réflexion sur l’optimisation des petits espaces.

Charlotte Vuarnesson collabore depuis une dizaine d’années avec différents membres du collectif interdisciplinaire la Superstructure (architecture, design, paysage...) autour de projets aux thématiques variées (aménagement d’un bureau de style, extension d’un pavillon, centre de tri des déchets, conception d’un jardin...).
De 2008 à 2014, au sein de l’agence Itar architectures Ingrid Taillandier, Charlotte travaille sur de nombreuses opérations de logements collectifs, abordant toutes les phases de développement de projet, du concours au chantier.

Guillaume Le Dévéhat a acquis une expérience variée au sein d’agences parisiennes (Adquatio, AFA, Naud&Poux, Dusapin-Leclerc), travaillant essentiellement sur la conception de divers établissements recevant du public (EHPAD,équipements scolaires, hôpitaux etc). Au fil des projets, il a eu l’occasion d’expérimenter des modes constructifs alternatifs, tels que la préfabrication ou la construction mixte béton/bois.